1/10

Aéroport de Nice Côte d’Azur - Aérogare 2

Phase 1

 

Au départ, l’Aérogare de Nice a été une variation sur la technique de l’Aérogare 2 de Charles-de-Gaulle : un toit courbe, épais, contenant tous les équipements nécessaires à l'espace de trafic, donnant à cet espace une flexibilité très grande et exprimant par ailleurs le passage de la terre à l'air, de l'auto à l'avion. Le projet a ensuite subi de nombreuses évolutions techniques qui l'ont amené à une expression très éloignée de celle de l'Aérogare 2.
La voûte est prise dans l'autre sens. Pour des raisons sismiques, elle est en acier. La minceur du bord de la voûte – un tube le plus petit possible structurellement - et le report des structures à l'extérieur du bâtiment ont conduit le projet à sa vérité. La voûte est individualisée. Elle « flotte » dans l'espace, comme le dessous d'un bateau porté par des étais. Mais on voit à peine ces étais. Par son dynamisme, cette forme simple indique très clairement l'entrée, l'attente et le départ.

Capacité théorique :
- trafic annuel: 2,5 millions de passagers
- trafic en heure de pointe: 1 000 passagers au départ - 1 000 passagers à l'arrivée
Nombre de postes avions :
- au contact: 3, puis 5
Surface de l'aérogare :
- 21 000 ml
Niveaux :
- niveau piste: arrivées
- niveau 1: départs
Equipements :
- au départ : 20 banques d'enregistrement des bagages
- à l'arrivée : 3 carrousels de livraison des bagages
Parc de stationnement : 1 100 places
Mise en service : mai 1987

1/4
1/8