Métamorphoses du cercle

Par Serge Salat et Françoise Labbé,, Electa Moniteur, Paris, 1990

En vingt-cinq années de travail et de passion pour le métier d'architecte, Paul Andreu, nommé architecte en chef  des Aéroports de Paris à vingt-neuf ans, projette et construit à Roissy un ensemble de bâtiments sur une surface supérieure au tiers de Paris. Cet architecte, ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole des beaux-arts, mène à bien de très grands ouvrages : l'aéroport de Roissy, la construction de la Grande Arche de la Défense, le Terminal Transmanche, le concept du plus grand aéroport du monde au Japon.

Ce livre révèle la diversité des dizaines de projets, tant en France qu'à l'étranger, qui, à travers vingt-cinq mille dessins, constituent son œuvre.

D'un projet à l'autre, les mêmes formes sont sans cesse interrogées. Forme majeure, le cercle inscrit le travail de Paul Andreu dans la longue filiation des solutions à un problème posé au XV siècle par Brunelleschi. Le livre retrace les métamorphoses de cette figure originelle, dans toute la complexité de sa géométrie et de ses significations.

Cœurs, coquillages, pierres dans le désert, cavernes et jardins, les formes se condensent et se dispersent en arborescences dont la croissance mêle linéarité et circularité. Les ouvrages d'Andreu sont tous issus de ces métamorphoses du cercle·; elles juxtaposent le réel et son miroir dans une réinterprétation constante des thèmes de la traversée et de la naissance. Résultat de deux années de collaboration avec Paul Andreu, l'ouvrage, introduit par un essai, est pour sa plus grande partie un long dialogue entre l'architecte et les auteurs à la recherche des mécanismes de la création en architecture.

> retour