1/2

Documents à télécharger :

> Extrait « Expomat-Actualités

Aéroports de Paris - décembre 1970  »

> Schéma 

_____________________________________ 

Aéroport Charles de Gaulle, Le Chateau d'eau

D’après les estimations de consommation d’eau par toutes les installations de Roissy, l’aéroport devait disposer à terme et en permanence, de 3 000 m3 d’eau sous pression et d’une réserve de 5 000 m3 supplémentaires pour assurer une sécurité à l’égard de l’alimentation. Celle-ci se fait à partir d’un pompage spécial de la Marne qui desservira également la ZUP de Villepinte. Le réseau de distribution sera essentiellement constitué par 3 bouclages : un pour desservir les aérogares et toutes les installations de la zone centrale, un second bouclage pour la zone de fret et un troisième pour la zone d’entretien.
Le château d’eau comporte donc une cuve enterrée pour la réserve et un réservoir aérien en forme de lentille surmontant un fût relativement mince de 47 m de hauteur. II a été implanté à l’entrée des routes d’accès de l’aéroport, au pont où les bretelles de raccordement Sud et Nord de l’autoroute A 1 se recoupent.
Il doit donc constituer pour les passagers arrivant à Roissy et pour les usagers de l’autoroute un signal d’entrée visible au loin de nuit et de jour.
Les architectes ont cherché à lui donner une forme qui s’accorde avec celle de la Tour de Contrôle située plus loin sur le trajet des passagers.

 

(extrait d’Expomat Actualités, décembre 1970)