1/20

Documents à télécharger :

> Extrait « 50 aérogares » 

_________________________________

1/3
1/1

Aéroport du Caire, Égypte

Réconcilier des formes courbes

et des lignes brisées

L'aérogare du Caire est une variation architecturale sur un concept fonctionnel très proche de celui de l'aérogare de Jakarta. Le projet s'est dégagé progressivement de celui de

Jakarta pour ne conserver en définitive que la parenté des schémas fonctionnels.

La géométrie du projet est complexe dans son tracé en plan et en élévation. C'est une géométrie de dessin plus que de structure: elle ne procède pas de considérations ou d'exigences structurelles; très rectangulaire, elle a pourtant quelque chose à voir avec celle de l'arabesque. Sa complexité est créée par la répétition et l'association de formes identiques ou proches.

Tout a commencé par un dessin de maison de l'architecte japonais Kiyonori Kikutake dont l'espace intérieur était découpé par un angle sans poteau. Le projet s'est développé à partir de cette vue initiale par complications successives de la petite maison simple, au point que d'elle il ne reste plus rien, en apparence du moins.

A l'angle découpé a été ajoutée une découpe supplémentaire: il devient ainsi un élément très différent, qui entre en résonance avec certains éléments de l'architecture ancienne du Caire.

1/2

Capacité théorique :

- trafic annuel : 10 millions de passagers

- trafic en heure de pointe : 2 015 passagers, départs et arrivées confondus ; 1 570 passagers au départ, 1 210 passagers à l'arrivée

Nombre de postes avions :

- au contact : 18

- éloignés : 12

Surface de l'aérogare :

- 48 000 m1 pour le premier module construit,

sur un total de 96 000 ml

Niveaux :

- niveau sous-sol partiel : locaux techniques

- niveau piste : trafic, départs et arrivées

- niveau 1 : embarquement, bureaux, services

Equipements :

- au départ : 47 banques d'enregistrement des bagages

- à l'arrivée : 5 carrousels de livraison des bagages

Parc de stationnement : 3 200 places

Mise en service : 1986