1/13

Aéroport de Bordeaux - Mérignac


 

L'aboutissement d'un travail de simplification
L'aérogare de Bordeaux est l'aboutissement d'un travail de simplification des aérogares domestiques de taille moyenne. La difficulté de ces ouvrages ne provient ni de la taille des éléments qui les composent, ni de leur grand nombre mais, paradoxalement, au contraire de leur nombre réduit. Dans des programmes moyens, les combinaisons possibles entre les éléments fonctionnels sont peu nombreuses et l'on est rapidement confronté à des difficultés si l'on veut à la fois ne pas gaspiller l'espace et conserver au bâtiment un dessin simple et clair.
Souvent aussi, les aérogares moyennes sont des extensions d'aérogares existantes, ce qui pose des problèmes de liaisons fonctionnelles, de niveaux, d'accord architectural entre les parties anciennes et la partie nouvelle. C'était le cas à Bordeaux: l'économie exigeait, autant du point de vue des investissements que des dépenses d'exploitation, de grouper la nouvelle aérogare avec l'ensemble des bâtiments déjà en service, eux-mêmes datant d'époques différentes. La continuité à l'intérieur du bâtiment a été obtenue assez simplement grâce à une galerie commerciale: construite sur deux niveaux, elle absorbe progressivement la différence de niveaux entre les étages de départ de la nouvelle et de l'ancienne aérogare.


 

1/1

Document à télécharger :

> Extrait « 50 aérogares »

_______________________________ 

1/2

Capacité théorique :
- trafic annuel : 2,5 millions de passagers
- trafic en heure de pointe: 2 000 passagers,

  arrivées et départs confondus
Nombre de postes avions : au contact : 4
Surface de l'aérogare : 15 000 m2
Niveaux :
- niveau 0 : hall arrivées, livraison des bagages
- niveau 1 : débarquement, circulations arrivées
- niveau 2 : départs
Equipements :
- au départ : 16 banques d'enregistrement des bagages
- à l'arrivée : 2 carrousels de livraison des bagages
Parc de stationnement : 4 000 places
Mise en service : août 1996